top of page
  • Photo du rédacteurLorraine Quessy

5 conseils pour réussir ses prévisions financières !

Dernière mise à jour : 6 mars 2023



Prendre la meilleure décision au bon moment, tel est l’objectif de la planification financière.

Les sociétés doivent faire preuve d’agilité pour saisir les opportunités qui leur sont offertes et relever les défis auxquels elles seront confrontées.

Pourtant, planifier n’est pas un exercice facile. Pour se projeter dans 1, 3 ou 5 ans, il est nécessaire de maîtriser quelques concepts.

Au travers de cinq conseils nous allons aborder les facteurs clés pour des prévisions financières réussies.


1. Pour prévoir le futur, il est nécessaire de maîtriser le passé


Avant même de se lancer dans un processus de prévisions, il est important de ne pas négliger les données historiques.

Ce sont elles qui vous permettent de comprendre la structure de votre société, votre mix produit, votre croissance de chiffre d’affaires, votre niveau de marge, le poids de vos dépenses, etc … Elles indiqueront ce qui jusqu’à présent vous est profitable, ce qui ne l’est pas.

Toutes les conclusions à ces analyses vont vous permettre de bâtir en connaissance de cause vos prévisions futures.


2. Identifier les indicateurs qui correspondent à votre société.


Toutes les sociétés ne se ressemblent pas. Le secteur, le marché, la taille, la zone géographique et la vision stratégique d’une société vont influencer les indicateurs à mettre en place et à suivre.

Vous êtes un éditeur de logiciel, le coût d’acquisition est primordial, vous êtes dans le négoce votre marge est un indicateur clé, vous êtes un industriel, vos investissements seront à suivre de près.

Ne négligez pas cette analyse initiale pour tirer profit de vos prévisions financières.

3. L'agilité comme maître mot


Mettre en place un processus budgétaire ne doit en aucun cas réduire les capacités de votre société à fournir des données prévisionnelles en quasi temps réel.

Nous le savons, nous évoluons dans un monde changeant. Il est nécessaire de faire preuve d’adaptabilité et d’agilité pour ne pas naviguer à vue.

Et comme chaque société est unique, chaque société doit trouver son rythme et sa fréquence de prévisions.

Il n’est pas toujours pertinent de faire des re-prévisions à tout va au risque de s’épuiser inutilement à la tâche. A l’inverse, un budget qui ne vit pas devient vite un budget obsolète.

En fonction de l’environnement dans lequel vous évoluez, le curseur ne sera pas le même pour définir cette fréquence.

Une fois cette fréquence définie, mettre en place un agenda et communiquer sur les règles de prévisions à toutes les parties prenantes vous aidera à structurer le processus.


4. S'équiper


Votre capacité à fournir une information fiable dans un délai imparti démontre l’efficacité de vos processus de prévisions financières.

Plus la société grandit, plus elle aura de la donnée, plus les risques d'erreurs dans le traitement de cette donnée sont présents.

Aujourd'hui des alternatives aux tableurs existent pour pouvoir sécuriser la fiabilité de cette donnée tout en offrant la possibilité de simuler facilement des scénarios.

Ces logiciels de planifications permettent de centraliser la donnée, la modéliser et la partager et deviennent clés pour des prévisions de qualité.


5. Collaborer, collaborer et collaborer


Un prévisionnel ne se construit pas seul. Plus votre société grandit, plus il sera nécessaire d’impliquer les parties prenantes du processus de planification. La direction financière doit travailler main dans la main avec les managers et la direction. Un travail collaboratif étroit permettra de faire des prévisions de qualité. Le financier a un rôle de chef d’orchestre dans ce processus. Il est le garant du cadre dans lequel les prévisions sont faites.


Ainsi, la maîtrise de ces quelques principes vous permettra de construire un modèle prédictif agile, enjeu clé des directions financières.

Comentarios


bottom of page